Actu'Flash :
Quadactu, toute l'actualité du Quad à portée de clic ! / PDV 2014 - Le programme change /
slide1
slide1
slide1
slide1
slide1
photos

LE TEAM MCR ET SON TITRE 2014 - PARTIE 1

Actualités - Publié le 26 Février 2014 par l'équipe QuadActu

 "Le travail paye toujours", voilà qui serait une bonne introduction au résumé de la saison de Keveen Rochereau. Non pas qu'il ait été le seul, loin de nous cette idée puisque chaque pilote doit préparer sa saison. Tout du moins, avec une machine "mulet" au début de la saison et deux premières manches de réglages, qui aurait prédit que Keveen remporterait ce beau championnat? Seulement la régularité du pilote Vendéen l'ont amené au sommet du classement général. Ce sacre est une affaire d'équipe et donner la parole au pilote est habituel mais nous oublions très souvent le mécanicien alias le docteur.

 

Keveen Rochereau, le pilote : La préparation de la saison a été assez dure. Comme la première course est au mois d'octobre, il est compliqué pour moi (avec le travail de la saison) de m’entraîner avant. Pour cette première épreuve je compte avant tout sur moi même et non sur mon physique. Pour ce qui est du reste du championnat je vois les choses autrement et je peux me permettre de rouler un peu plus.

Pour l'équipe (Fabien, Maxime) et moi même l'objectif était le top 3. Je me devais de faire quelque chose cette année, pour moi et surtout pour le team. 
En début de saison la plus grosse difficulté a été notre machine de course. Comme vous avez pu le constater j'ai roulé à Berck avec mon mulet, un 450TRX de 2008. Maxime a fait un énorme travail pour me mettre cette machine au point! Normalement, il était prévu que je roule avec le quad que j'avais sur le reste du championnat! A la réception de la machine on s'est aperçu qu'il manquait énormément de pièces et qu'il n'y avait rien qui allait!! Je vous passerais les détails. Bref ça a été très chaud pour faire la Ronde des Sables de Loon Plage croyez moi. J'ai un mécano au top et je ne pense pas qu'un autre aurait pu faire ce qu'il a fait.

 

Les moments forts sont ceux que l'on a passé avec Max avant les épreuves où en partant à l'entrainement. Je ne peux pas vous expliquer tout ce qui nous est arrivé, on pourrait en faire un livre, seuls ceux qui nous ont suivis sur Facebook sont au courant ou presque ;)

Pour moi l'image que j'ai toujours en tête et qui m'ému le plus, c'est quand Max et venu à l'arrivé du Touquet et qu'il m’a pris dans ses bras les larmes aux yeux, ou encore serrer mes parents, mon petit frère et le coach dans mes bras, il y en a tellement !! 

 

 

 

 

 

Maxime Carlier, Le Docteur : Pour la préparation de la saison, beaucoup de retard. Comme l'a indiqué Keveen, la préparation a été dur, énormément de boulot sur la machine et de mise au point. L'objectif principal de notre saison était de se découvrir et voir ce qui était possible ensemble. Et nous sommes très heureux du résultat final. Car nous avons rencontré des petites difficultés comme démarrer un championnat avec un mulet et de le rendre fiable pour une course, sans oublier la préparation de l'autre machine. Certes des moments difficiles mais voir l'ensemble des préparations que vous avez réalisé, tenir et voir votre pilote passer l'arrivée, ce sont des moments très forts. Dans un championnat, rien n'est joué et parfois il faut savoir travailler très tard et cela provoque des doutes. Finir de fabriquer un réservoir en alu le jeudi soir du  Quaduro et sans avoir fais des essais, le stress monte très vite. Le travail paye toujours et ce championnat me l'a prouvé. Aucun mauvais souvenir et que du plaisir. Et en plus notre team remporte le championnat. Que demander de plus? Vivement l'année prochaine.   

 

 

 

 

 

 


Soyez le premier: Laissez un commentaire:
Pseudo:
Email: (ne sera pas affiché)
Mot de passe:
Anti-robot: Combien font 3+3 ?