Actu'Flash :
Quadactu, toute l'actualité du Quad à portée de clic ! / PDV 2014 - Le programme change /
slide1
slide1
slide1
slide1
slide1
photos

LA GAZETTE DE GOUY EN ARTOIS PARTIE 1 - LE BILAN DE L'ELITE

Actualités - Publié le 26 Septembre 2013 par l'équipe QuadActu

Cette dernière gazette fera office de bilan du championnat de France Élite et Stock en deux parties.
Nous commençons avec la catégorie reine, l’Élite. Bon nombre de personnes diront que c’est la course à l’armement ou encore c’est qu’une histoire de machine. La rédac’ vous répondra tout simplement, pas que ! Effectivement, la recherche du moindre gramme en trop ou encore du meilleur compromis entre la partie cycle et les amortisseurs sont primordiaux. Cependant si le pilotage n’est pas au rendez vous, ceci ne donnera pas le spectacle que nous avons suivis au cours de chaque manche. Un petit exemple, lorsque deux pilotes, en pleine bagarre, se retrouve de front en l’air, vous croyez que c’est une histoire de marque ou puissance ? Voilà un petit aperçu de l’élite.
Faisons désormais un petit focus sur les hommes forts de cette saison 2013.

 

Nous débutons avec la fusée jaune, nommée Jérémie Warnia. Intouchable depuis son retour en 2012. Quelle est sa limite ? Nous nous posons toujours la question et aucune réponse pour le moment. Malgré sa grosse chute ce week-end, le pilote Motoworks est impressionnant et donne l’impression de manier son quad comme un vélo. Regardez chacune des vidéos Quadactu et vous comprendrez. C’est de nouveau un doublé, Europe et championnat de France Élite, pour Jérémie.

 

 


Romain Couprie avait une double casquette cette année, manager de son team RC1 et pilote. Ceci ne l’a pas empêché de batailler ferme avec son collègue, Jérémie. Chacun de ses passages est une vraie leçon de pilotage. Mise en appui du quad, freinage, déhanchement, accélération, et voilà un virage de passé. Spécialiste des départs, il enchaine les holeshots. La dernière manche de Gouy en Artois, nous a également prouvé que sur un circuit plus sinueux et rapide, c’est lui qui donne le rythme.

Second pilote Yamaha sur le podium, Matthieu Ternynck a certes la saison sable déjà en tête, mais il voulait mettre fin à sa carrière en élite de la plus belle des manières.  Et c’est chose faite ! Nous l’avons senti très à l’aise ce week-end et c’est une troisième place en poche. Rien de tel pour commencer la saison sable, sa spécialité, dans les meilleures conditions.

  

Les deux pilotes qui ferment le top 5 seront de gros outsiders en 2014. D’un côté, nous avons Yoann Gillouin. Arrivé dans le team RC1 en début de saison, il n’a pas pu s’exprimer avec une blessure. Progressivement, sa blessure s’estompe et il devient très rapide au guidon de sa nouvelle monture, et se place parmi les hommes de tête. Notamment avec sa belle prestation à Blargies. De l’autre, nous avons Antoine Cheurlin. Le début de saison ne fût pas facile, également pour le jeune pilote Yamaha. Avec le diagnostic d’un syndrome des loges, il a du se faire opérer. Malgré une endurance et une combativité irréprochable, la machine en décide parfois autrement et une manche à zéro coûte cher. Il faudra donc les surveiller de très près lors de cette prochaine saison.

 

Bon nombre de pilotes ont progressé et passé un nouveau cap cette saison. À l’image de Jan Vlaeymans, Davy Brems, Benoit Fromont, Benoit Béroudiaux, Florent Ramel ou encore Thibaut Mathieu. Chacun de ces pilotes ont su prendre le temps d’analyser d’affiner leur pilotage pour être plus précis et rapide.

 

 

Un passage du stock à l’élite réussi pour Yann Magnin. Le champion de France Stock en 2012 est passé dans la cour des grands et n’a pas faibli, puisqu’il termine 9ième du championnat. Un top 10 dès la première saison en élite avec une seconde victoire au mondial du quad de pdv, c’est une saison réussie.

 

Un homme fort de la saison, malchanceux en cette fin de saison avec une chute lors du Kenny Festival, Yoann Ciclet fût très régulier et performant tout au long de la saison. Suite à son absence, lors de la final, il n’a pas pu défendre sa seconde position au classement général alors qu’il le méritait amplement. Nul doute qu’il compte bien prendre sa revanche en 2014. Ça va être chaud !

 

 

 

Soyez le premier: Laissez un commentaire:
Pseudo:
Email: (ne sera pas affiché)
Mot de passe:
Anti-robot: Combien font 3+3 ?