Actu'Flash :
Quadactu, toute l'actualité du Quad à portée de clic ! / PDV 2014 - Le programme change /
slide1
slide1
slide1
slide1
slide1
photos

LA FOOLZMANIA EN CHAMPAGNE 2013 - LES RESULTATS DE LA CATEGORIE SPORTIF

Actualités - Publié le 26 Juillet 2013 par l'équipe QuadActu

Pendant que Kévin se dore la peau sous le soleil d'Espagne, votre deuxième rédacteur vous remémore les deux jours passés à Bourguignons sur l'endurance de Foolzmania en Champagne

 

 

Samed, 4h30 en direction de Bourguignons, le GPS affichent 3h30 de route. C’est parti pour un magnifique Week-End dans la région bourguignonne.

En arrivant sur place, le soleil donne déjà tout ce qu’il peut, un vrai cagnard qui fatiguera les organismes. Cependant nous n’allons pas nous plaindre de ne pas revivre l’enfer de 2012 où nous n’avons pas vu le soleil sur les courses (hormis à Foolz – Y aurait-il un microclimat ?!).  Le terrain est parfaitement préparé par l’équipe d’Eric Cheurlin qui avouera  - non sans émotion - lors de la remise des prix que  cette course est l’œuvre de ses deux fils Antoine et Nicolas. Une barque rondement menée par les deux frères, et ce malgré l’opération d’Antoine. Chapeau Bas Messieurs !

 

 

 

Tout le monde s’affère autour des machines. L’heure est aux derniers préparatifs avant les contrôles techniques et les essais chronos. Du fait du manque de pilotes dans chaque catégorie, les horaires sont décalés et les sportifs et les baroudeurs seront groupés en une seule catégorie avec des classements séparés.

 

Les stands commencent à se monter pendant que les SSV effectuent leurs essais et chronos. La chaleur se fait toujours plus écrasante mais qu’importe il faut revêtir la tenue, le casque et s’élancer à la fin des SSV. Parfait pour les quadeurs la pellicule de poussière sur le terrain a été retirée par les pneus des Side By Side et dans la partie prairie les trajectoires sont nettoyées des herbes. Il va falloir mettre du gros gaz. Tout le monde a les yeux rivés sur son équipage mais également sur les pilotes de tête qui se livrent une bataille à distance. Le résident Antoine Cheurlin et  son équipier Matthieu Ternynck veulent jouer la carte de la connaissance du terrain mais c’est sans compter la pugnacité de l’équipage n°10 de Romain Couprie et Yoann Gillouin qui vont aller chercher la pôle en un temps record de 4 :38.

 

 

Les horaires d’été ont permis à l’organisation de repousser au maximum la course pour bénéficier de températures plus clémentes mais néanmoins très élevées. Tous les pilotes se positionnent pour un départ Le Mans avec un genou au sol. Le drapeau français est agité et  c’est parti. Romain Couprie est le premier sur sa machine mais c’est Matt’ qui sera le premier à se jeter à la corder pour le holeshot. Antoine Freullet se retrouve projeter en 3ième position grâce à un excellent départ. Cela lui permettra d’être rapidement emmené par les champions qui le précèdent.  Romain passera le pilote Drag’on dans la série de virages précédant la descente vers le terrain de cross pour s’échapper rapidement.  Au bout d’une heure les entrées dans les stands se multiplient mais les tops pilotes attendront 1h45 de course pour ravitailler. Pendant les 20 dernières minutes, Romain Couprie livrera bataille avec Arnaud Thiry qui voudra récupérer le tour de retard qu’il a mais sans réussir Au final, l’équipage n°10 l’emporte à 1’20 de l’équipage 75 de Benoit Fromont et Randy Naveaux. Pour compléter le top 3, Matthieu et Antoine.

 

A 20H30, l’ensemble des stands sont démontés, direction les douches !!

 

 

Le dimanche matin, après un bon petit dej’, retour sur le circuit pour prendre soin des machines. Les SSV tournent une fois encore pendant la matinée alors que d’autres se reposent encore. Après une séance de dédicace des trois pilotes Yam’ : Romain, Matthieu et Antoine, accompagné par le « diable vert » David Bertrand », puis s’ensuit le départ de la manche à 14h.

 

Placé à l’entrée du terrain de cross, je vois fondre à toute vitesse Antoine vers la cellule de chronométrage. Il est directement suivit par Yoann Gillouin puis par Benoit Fromont et Benoit Béroudiaux. Yoann finira par trouver l’ouverture sur Antoine qui gèrera la distance. C’est la différence de rythme qui fera reprendre la tête à Antoine. En effet après 50min, la stratégie du team RC1 implique de laisser partir Romain, tandis qu’Antoine poursuit pour 45 autres longues minutes. Au bout d’un périple de plus d’1h30, Antoine donnera le guidon à Matthieu Ternynck pour tenter de creuser l’écart avec Romain. Mais le multiple Champion de France est bien remonté et à Matt en ligne de mire à 400 ou 500m. Romain finira par rattraper le champion de France des Sables pour ne plus lâcher la victoire.  Un fait de course surprendra tout le monde, l’entrée de Matthieu dans les stands à 30 de la fin en mauvais état puisqu’il est parti sans camelback et qu’il sera quasiment en état de syncope…

Antoine n’aura de cesse de combler l’écart mais finira à 2 min du Yam’ n°10.

 

Finalement le top 3 est dans le même tour, Romain/Yoann devant Antoine/Matthieu et Benoit Fromont/Randy Naveaux. Benoit Béroudiaux et Salvatore Bruno limiteront la casse et ne concéderont qu’un seul tour au trio de tête. Steve Cavillot et Marc Bolland sont 5ième.  Les premières et seules féminines : le duo de choc Amandine Dorey et Nathanaelle Abgrall terminera 17ième à 9 tour des pilotes de tête… Respect !

 

 

Classement complet

Soyez le premier: Laissez un commentaire:
Pseudo:
Email: (ne sera pas affiché)
Mot de passe:
Anti-robot: Combien font 3+3 ?