Actu'Flash :
Quadactu, toute l'actualité du Quad à portée de clic ! / PDV 2014 - Le programme change /
slide1
slide1
slide1
slide1
slide1
photos

LES 4X4, L'AVENIR DES 12H DE PDV

Actualités - Publié le 24 Avril 2013 par l'équipe QuadActu

Depuis deux ans, une nouvelle course a intégré les 12h de Pont de Vaux qui apporte un suspens et un stress supplémentaire. La victoire se joue toujours entre des équipages équipés de quads sportifs affutés mais des amoureux de la rando ou plutôt des quads utilitaires, sont parmi les participants et nous offrent du spectacle avec des monstres de puissance, rivalisant en vitesse de pointe avec les foudres de guerre sportives.
La catégorie Cross Country est l'avenir des 12h de Pdv puisque celle ci se développe et pourquoi pas un jour la victoire au scratch. Tout peut arriver sur les terres de Pont de Vaux.

Jérémie Soyez associé à deux Belges, Sébastien Guyette et Olivier Devos, remporte  la catégorie 4x4 du Mondial de quad 2012. Surtout le trio sur son Outlander 1000 XXC Can-Am termine quarantième au général laissant derrière son « baroudeur » plusieurs dizaines de quads sportifs 2 roues motrices. Interview.

 

 

 

PDV. Quel regard avec le recul portez vous sur votre victoire 2012 à Pont-de-Vaux ?

Jérémie Soyez. La course s’est déroulée de manière superbe. Nous n’avons pas connu d’ennui mécanique. Les mauvaises conditions le samedi soir nous ont en plus favorisé. Nous rêvions avant le départ de nous classer parmi les 60 machines au général. Quarantièmes, nous avons été plus qu’agréablement surpris !

 

 

 

 

 

PDV. Vous revenez en 2013 avec des ambitions revues à la hausse ?

JS. Nos objectifs sont les mêmes. La différence c’est que nous revenons à deux machines au lieu d’une. Le team JPS Olinox présentera un équipage franco-belge composé de mes deux équipiers de l’an dernier, Sébastien Guyette et Olivier Devos avec comme troisième pilote Stéphane Paquereau. Personnellement je pars avec un copain de 27 ans comme moi, Yohann Decressonnier au guidon toujours d’un Outlander 1000 XXC. Maxime Desrosiers un canadien qui nous a accueilli en 2012 aux « 12 heures de la Tuque » complètera notre équipe.

 

PDV. Que pensent de vous les pilotes des quads sportifs ?

JS. Aujourd’hui les pilotes de cross  s’aperçoivent que nous sommes loin d’être ridicules. Dans toutes les enduros et les bajas auxquels participent les « baroudeurs », d’une part nous sommes de plus en plus nombreux à s’inscrire, et d’autre part, nous nous hissons dorénavant régulièrement dans le premier tiers du classement.

 

PDV. Cela veut dire que les machines deviennent de plus en plus performantes ?

JS. Can-Am et Polaris sortent des machines de guerre développant près de 85 chevaux, avec des suspensions de compétition. Leur poids (350 kg en moyenne) interdit un jour d’envisager de gagner au Mondial de Pont-de-Vaux face aux machines sportives deux fois plus légères. En revanche nous disposons d’un confort supérieur par la selle et les roues de 23 pouces, là où les quads sportifs, plus rapides, s’avèrent plus fatigants.

 

PDV. Économiquement ces quads baroudeurs 4x4 représentent-ils l’avenir ?

JS. C’est déjà l’avenir depuis longtemps. Là où les constructeurs freinent la fabrication de machines de compétition, les marques déploient une stratégie autour de nos 4x4  au fort développement commercial, (loisir, utilitaire, etc). Sportivement, même des pointures comme Jérémie Warnia goûte au plaisir des baroudeurs.

 

PDV. Alors, il y aura  beaucoup de 4x4 au Mondial 2013 ?

JS. Je pense que oui. J’espère que nous doublerons le nombre de baroudeurs engagés par rapport à l’an dernier. Je vois bien 10 machines…

Propos recueillis par Jean-Philippe Auray

 

 

 


Soyez le premier: Laissez un commentaire:
Pseudo:
Email: (ne sera pas affiché)
Mot de passe:
Anti-robot: Combien font 3+3 ?