Actu'Flash :
Quadactu, toute l'actualité du Quad à portée de clic ! / PDV 2014 - Le programme change /
slide1
slide1
slide1
slide1
slide1
photos

LE SHOW DES 10H DE LA THIERACHE 2013

Actualités - Publié le 15 Avril 2013 par l'équipe QuadActu

Des week-End qui se suivent mais ne se ressemblent pas :

 

Nous avons quitté la Somme et le beau temps de la semaine dernière pour prendre la direction du célèbre circuit de Floyon pour assister aux dernières festivités made in «Chtiquad Organisation ». Enfin assister oui et non puisque Kévin a décidé de rouler une nouvelle fois ce week-end, quand on aime on ne compte pas paraît-il! Partis de bon matin vers la Thiérache, lorsque nous regardons le ciel, nos visages se ferment. Eh oui, le grand soleil prévu par Météo France a décidé de ne pas se pointer. Lorsque nous arrivons sur le terrain, les premiers tours de roues de nos véhicules se font dans une boue ultra collante !

 

Comme d’hab’, les premières minutes seront consacrées aux contrôles techniques et administratifs avant la mise en parc fermé des machines. La grange est pleine à craquer et le résultat est garanti. 12h45, les pilotes se présentent pour le briefing présenté par Didier et Leslie Léger, directrice de course. Les pilotes enchainent le briefing par une présentation sur le podium. Seulement le temps en a décidé autrement et les structures permettant de monter sur la plateforme deviennent vite impraticables.  De retour au stand les teams contrôlent les niveaux ou les settings des suspat’ pour être sûrs que les qualifs se déroultent dans les meilleures conditions.

 

 

A 14h, les pilotes s’élancent pour 45 minutes de tours chronos. Le terrain est gras et bons nombres de pilotes vont revenir rapidement aux stands pour changer les lunettes tellement les roll-off se consomment à une vitesse folle. Les moteurs râlent, les pilotes se déhanchent et d’un seul coup un extraterrestre nous passe devant : j’ai nommé Julien Hartout. Absent la semaine dernière à Maricourt à cause d’un marteau trop agressif qui lui aurait tapé le doigt!  Son Yamaha sera exploité à son maximum, virage sur deux roues, Wheeling et j’en passe, il est tout simplement hallucinant. Les seuls à rivaliser seront un certain Guy Mertens ou un anglais du nom de Sir Paul Winrow, rien que ça ! Guy Mertens conclura les chronos en tête.

 

 

A 17h, les pilotes posent un genou à terre, l’alarme retentit : c’est parti pour 5h. L’équipage n°28 composé de Pecasse/Masson/Mertaux fait le holeshot. Dans son sillage, Julien Hartout met l’ensemble des canassons de son moteur pour le passer au plus vite. Lui même est suivi par une horde de fous furieux prêts à mettre du gros gaz : Joffrey Anique, Paul Winrow, Pierre-Alain Dubois, Julien Bacaer, Lyorick Léger et Kévin Quéau en font partis.

 

 

Aidé par son bon départ Julien commence à s’échapper mais c’est sans compter Sir Winrow et son Honda. Le spectacle est magnifique mais L’anglais prendra l’avantage au pendant le 4ième tour au bout de la ligne droite de la prairie. Le Honda se porte à l’extérieur du Yam’ juste avant la chicane. Freinage tardif, accélération plus nette, Paul passe devant. Vous décrire l’ensemble des passes d’armes entre Julien et Paul ne serait pas possible mais sachez que le spectacle était dantesque. Le KTM n°5 de l’équipage Vaes/Schelfhout/Vandendijck sera le seul à rivaliser. Derrière ça va vite aussi, Joffrey Anique tourne la poignée de gaz dans le bon sens. Guy Mertens et Pierre Platz auront fort à faire après un départ loupé.  Parti avec les derniers, le pilote PV Racing donnera tout ce qu’il peut pour remonter et au bout d’une heure il sera remonté dans le top 15. 

 

Keveen Rochereau lors de son relai sera surpris par une casse de sa chaine, qui ne fera pas de gros dégât contrairement à Julien Hartout. Pour Julien Sa chaine fera un doublon avant de fendre les carters. Les casses s’enchainent, aussi bien que dans le fond de la prairie, une dizaine de quais sont alignés tout comme dans le terrain de cross ! Cette édition est difficile pour le physique et pour les quads.

 

Notons également une belle manche de l’équipe N°11 de Cavillot/Colot/Colot. La nuit arrive très vite, la pluie est continue et les batailles se poursuivent. Pendant un relai de folie Valentin Renson se placera en tête pendant une vingtaine de minutes. Notons également la superbe performance des jeunes Nee/Gorilliot/Duparc qui se placeront 11ième de cette première manche. Pénalisés pendant la manche de nuit, leurs conllègues Léger/Bruneel/Régnier se placeront 25ième. La jeune génération est belle et bien présente, et décidée à prendre part aux bagarres des adultes.

Le top 5 sera finalement constitué du trio Hieff/Hartout/Trannin, devant Winrow/Rochereau/Eagle et Cluydts/Bolland/Bruno.

 

 

Classement de la première manche

 

 

Durant la deuxième manche, le soleil fera son apparition. Les visages sont tirés tellement la course a été physique. La pluie et les sillons de la partie prairie (signe du passage de la charrue, rappellent les courses de sables) ont rendu la course extrême. Le départ est quelque peu repoussé mais tout se passe comme prévu.

 

Tim’ Hieff qui a fini la course de nuit prendra le meilleur départ du lot et se positionnera directement en leader de la course. Derrière lui, l’équipage n°40 Platz/Mathieu/Béroudiaux est prêt à en découdre avec Randy Naveaux auteur d’un excellent départ. Paul Winrow aura de la peine à partir à cause du kick récalcitrant. Le bal dans les stands commence dès le départ  en fonction des stratégies mises en place. Se sera également le cas d’Etienne Sannier, victime d’une crevaison ce qui le fera repartir de très loin.

 

 

Les bagarres se multiplient pour les places d’honneur.  Randy Naveaux en fera les frais, éjecté de son quad après s’être pris un trou en pleine ligne droite, il souffre d’une clavicule cassée. Nous lui souhaitons un excellent rétablissement. Les places valent chères et Arnaud Thiry le sait bien. Il se lancera dans une bagarre acharnée avec Salvatore Bruno. Cette bagarre va offrir au spectateur quelques uns des plus beaux instants des 10h. Le soleil cogne sérieusement à 15h et les pilotes souffrent. Le meilleur temps sera à mettre au crédit de l’équipage numéro 40 de PV Racing : 4’22’’052.

 

A la fin de la course, c’est Arnaud Thiry qui conclut l’excellente course de son team en première position. Il devance de 55 secondes les porteurs de la plaque numéro 1 et l’équipage Platz/Mathieu/Béroudiaux.

 

 

Classement deuxième manche

 

 

Finalement c’est Le trio Hartout/Hieff/Trannin qui sera déclaré vainqueur de cette dernière édition devant le numéro 2 d’arnaud Thiry, Sunny Desintebin et Guy Meertens. Cluydts/ Bolland et Bruno finissent troisième.

 

 

Classement final

 

Soyez le premier: Laissez un commentaire:
Pseudo:
Email: (ne sera pas affiché)
Mot de passe:
Anti-robot: Combien font 3+3 ?