Actu'Flash :
Quadactu, toute l'actualité du Quad à portée de clic ! / PDV 2014 - Le programme change /
slide1
slide1
slide1
slide1
slide1
photos

NOUS AVONS PARTICIPE POUR VOUS AU QUADURO 2013

Actualités - Publié le 07 Février 2013 par l'équipe QuadActu

 

Après ma dernière participation en 2009, je suis de retour sur le Quaduro en équipage avec Alexandre Legris. La première étape du week-end, est les vérifications administratives et techniques pendant lesquelles il faut être très patient. Cependant cette année, nouveau procédé, nous n’attendons plus tous les uns derrière les autres dehors pour le sonomètre mais rentrons directement dans le gymnase pour procéder aux verifs administratives. Le sonomètre est désormais le point final de ces vérifs avant de placer notre machine dans le parc fermé correspondant à notre numéro. Étant en duo, nous n’avons pas poussé longtemps notre machine puisque nous sommes dans les dernières lignes.  Le stress commence à monter et le programme de la soirée, c’est repas avec l’équipe et dodo tôt.
Samedi matin, après la bataille de position dans les stands, chaque team discute sur cette marée, interrompra t’elle la course ou non ? Les pilotes de leurs côtés montent à pied, en quad ou en voiture vers le parc fermé pour récupérer les quads et se préparer au convoi dans les rues du Touquet.  Cependant les pilotes devront attendre plus longtemps que prévu, l’organisation décide de garder l’heure de départ à 13h.  C’est stressant de rester dans les stands et attendre le départ de son coéquipier.
13h, le départ est donné. Dès les premiers tours, le bal dans les stands commence et je ne pèse pas mes mots. C’est un passage constant de quads qui rentre dans les stands avec cette obligation de faire trois arrêts et ils ne se désemplissent pas. C’est parfois même dangereux et il faut être très vigilant. Mon âme de reporter refait son apparition en voyant Jérémie Warnia arrêté et Matthieu Ternynck revenir à pied dans les stands, je me dis alors le podium est très ouvert désormais, nous allons avoir un nouveau vainqueur lors de cette édition 2013.
Alexandre remonte dans le top 100 puis se place en 75ième position avant de me donner le relais au bout de 1h15 de course.  Alexandre me donne des indications sur la piste noyée du côté de Stella et me dit de faire très attention car très piégeur. Je sors des paddocks et entre sur la piste qui est déjà dégradée cependant je remarque que ma roue gauche se dégonfle. Déjanter dans le sable, est ce possible ? Eh oui, je suis donc obligé de faire un tour complet comme cela. Je me rapproche de cette fameuse piste inondée et effectivement c’est impressionnant. Une sensation de faire du "sur place" et en arrivant sur un virage, un bouchon se forme et je reste enraqué en compagnie d’Aurélie Lamour. Nous allions nos forces pour essayer de sortir les quads mais ce sable mouillé est une vraie colle telle de la vase et impossible de sortir de là. Un troisième pilote viendra nous aider pour enfin repartir de cette pagaille.
Lunette remplie de buée, obligé de faire toute la ligne droite sans lunettes, ça pique le sable ;)

 

Je termine mon premier tour et passage par les stands pour changer la roue et reprendre des lunettes
propres. Une équipe au top, moins de 1minutes30 et c’est reparti. Nous sommes 70ième et remontons petit à petit. C’est une alternance entre sable moue et mouillé. J’arrive du côté de la ligne droite, et LÀ j’ai l’impression d’être en pleine mer. Je me dis qu’il faut absolument rejoindre le Touquet mais boire la tasse à trois reprises en quad c’est assez particulier.  Je suis frigorifié et claque des dents sur le retour.  Du côté du Touquet, la piste n’est pas encore inondée mais l’organisation décide d’arrêter la course. Un peu déçu de n’avoir fait que deux tours mais la sécurité des pilotes est plus importante.

Au classement général, nous passons de la 70ième place à la 95ième puis 107ième et pour finir 112ième.  Cette édition 2013 nous a réservé bon nombre de surprises côté organisation.
Un podium sans les favoris, mais avec des pilotes qui ont toujours joué aux avants postes durant la saison. Jérôme Bricheux termine en beauté sa saison avec une victoire devant deux jeunes qui seront surmotivés pour la saison prochaine. Jérémie Forestier et Florian Mangeot, deux nordistes qui depuis deux ans affirment leur potentiel et sont désormais des pilotes à battre. Bravo!

Soyez le premier: Laissez un commentaire:
Pseudo:
Email: (ne sera pas affiché)
Mot de passe:
Anti-robot: Combien font 3+3 ?