Actu'Flash :
Quadactu, toute l'actualité du Quad à portée de clic ! / PDV 2014 - Le programme change /
slide1
slide1
slide1
slide1
slide1
photos

LE BRESLAU BALKAN EN LIVE - PAR LE TEAM SNACK

Actualités - Publié le 21 Septembre 2012 par l'équipe QuadActu

JOUR 0:

 

Voilà des mois que les membres du team SNACK préparaient leur machine, le voyage ( ou plus couramment appelé périple dans ce cas!), l'intendance ...autrement dit tous les éléments qui gravitent autour de cet évènement. Il était temps de partir pour les membres. Les pleins sont faits, la machine est chargée, Bulgary here we come! Pas moins de six places pour stationner le convoi sur le parking d'un Fast Food bien connu.

 

*

 

A l'heure où j'écris ces quelques lignes, l'équipe est arrivée à bon port malgré un incident: 2 700 kms, 36h58 de route sous la pluie. Ils sont arrivés vendredi matin à 00h15 (heure locale) à Rusé en Bulgarie.

 

Petits mots des membres de l'équipe: "Nous avons occupé notre journée à réparer les dégâts de la veille au soir, puis nous sommes rentrés dans le vif du sujet avec les contrôles administratifs, contrôles techniques et médicaux.... RAS. Briefing des pilotes ce soir et demain prologue suivi par la 1ère spéciale.... C'est tout pour le moment".

 

JOUR 1:

 

En ce premier jour, le team SNACK est prêt à se mettre à l'attaque. L'envie de ne pas faire que de la figuration leur permet de réaliser une très belle première place au prologue en catégorie Enduro. Ca c'est ce qui s'appelle "marquer les esprits". Pour leur première participation c'est une première victoire en soi.

 

Attention ce n'est que la première partie de la journée, la première spéciale s'est révélée un peu plus compliquée. Après un demi tonneau sans casse machine ni humaine, c'est le drapeau à damier qui se dévoile. Il n'y a plus qu'à faire les vérifications, manger et surtout attendre les résultats de cette première course. Ce sera finalement une 5ième place de la spéciale, les 2e, 3e, 4e et 5e se tiennent en 5minutes mais à 30 minutes du premier! Chapeau bas!

 

*

 

JOUR 2:

 

Cette deuxième journée d'hostilité, c'est donc une 5ième place qui attend notre équipage de choc!  Aucun problème, une belle gestion de l'itinéraire.... au final, le team SNACK finira 2ième! Le RZR sait tout faire: nager, rouler et faufiler. Le choix de l'équipage n°181 s'avère plus que payant.

Une deuxième spéciale rythmera la journée, un départ en seconde position mais une erreur de navigation va leur faire perdre leur confortable avance. la bataille fait rage dans le top 5, sauf pour le premier équipage qui gère sa course loin devant tout le monde. Seulement la machine en a décider autrement. A 18 km de l'arrivée (sur 200kms) le radiateur lâche... Plutôt que de risquer la casse moteur , ils font une réparation de fortune pour rentrer au campement sans passer par la case départ.... Pas question de toucher 20 000Frcs mais une perte de temps qui sera visible pour le départ de demain. Comme Nicolas aime à le dire " Nous avons perdu une bataille mais nous n'avons pas perdu la guerre!" Voilà le genre de phrase que nous voulons voir dans son rapport quotidien!

 

Demain départ avec une machine en état seulement les cailloux ont eu raison de leur pneu arrière gauche 8 plis et les "ondulations" de la piste ont brisé net le bumper arrière qui sert également de porte roue de secours..... Les Balkans sont peu accueillants et c'est rien de le dire!

 

C'est tout pour le moment!

 

JOUR 3:

 

Petite journée dans les Balkans aujourd'hui... une spéciale ayant pour maître mot: Pierres. Montagnes, pierriers, voilà les éléments qui attendent le team. En raison de leur souci mécanique d'hier, Le RZR n°181 partira en bon dernier.

Très vite, Nicolas prendra la mesure du terrain et grimpera dans le classement, dépassant parfois des véhicules motorisés par des V6 ou des V8... Voilà ce qui booste le moral! Finalement la flamme d'arrivée se présente et c'est une belle seconde place qui les attend!

Etant rentré tôt et en prévision de la grosse journée qui les attend demain (la spéciale appelée Hannibal: rien que le nom vous donne froid dans le dos! Clin d'œil), le team se met sur le RZR. Les roulements ont été fortement touchés, tout comme les bagues, il est donc nécessaire de mettre les mains dans le cambouis. Les suspensions ont été également mises en contraintes par les milieux traversés: la question se pose donc de les changer ou non. A cette heure le choix n'est pas encore fait!

 

Demain départ sous les meilleures hospices, avec une machine remise à neuf, restera plus qu'à affronter les 12h de course... pour les meilleurs!

 

Bon courage à eux!

 

JOUR 4:

 

En cette belle journée de mardi, les paddocks s'éveillent tôt dans les balkans. Une journée marathon dénommée tout bonnement l'hannibal, ça vous donne envie d'en découdre mais ce nom n'est pas choisit par hasard... les pilotes ont dû cogiter la nuit dernière et la nuit a certainement été très courte.

 

*

 

Les voitures partent, les SSV se préparent sur la ligne de départ et le team SNACK s'élance en deuxième place (comme expliqué précèdemment on prend la place de la dernière spéciale pour établir l'ordre de départ.)

Les premiers kilomètres se font avec l'équipage parti devant eux. Tantôt seconds, tantôts premier les deux leaders jouent au chat et à la souris. Les premières voitures sont déjà en ligne de mire et à quelques kilomètres de l'arrivée, les "SNACK" s'emparent de la pôle position pour ne pas la lâcher jusqu'à l'arrivée de la première spéciale de la journée et ce avec 3 minutes d'avance. 80 km réalisés... sur 300, la journée va être longue.

Voilà une première Victoire avec un grand "V" et pas sur une spéciale  basique! Féliciation à l'équipe.

Le temps de ravitailler et c'est reparti pour un tour mais pour la seconde spéciale le RZR va se retrouver en ouvreur, une place beaucoup plus compliquée à gérer qu'on ne le pense!

 

La navigation se complique, après plusieurs kms le n°181 est en 4ième position: Que se passe t-il? l'amortisseur arrière gauche à décider de corser la course. La véhicule est donc déstabilisé, les coups sont omniprésents pour les pilotes et le châssis tape.... La course va devenir très dure!

 

 

*

C'était sans compter l'atout de l'équipage: la navigation orchestrée par Kévin. Le rythme a baissé et Kévin gère son rôle à merveille, les erreurs sont balayées et l'équipage se maintient, ou remonte... Bref impossible à déterminer car les concurrents sont partis et introuvables. Se sont ils retrouvés piégés? ont ils pris beaucoup d'avance suite au problème mécanique du team SNACk? Très compliqué à déterminer.

 La Ligne d'arrivée finale est franchis à 17h15 mais à quelle place? Le classement sera donné demain car de nombreux pilotes arriveront pendant la nuit.  Cependant pour vous rassurer et vous donner une petite indication, Nicolas nous a avoué avoir une petite idée ... Rigolant

 

Rendez-vous demain pour de nouvelles aventures!

 

JOUR 5:

 

Les résultat sont tombés très tôt ce matin, Nicolas a eu un très bon flair... C'est une première place pour le RZR 800 S n°181, avec pas moins de 30 minutes d'avance sur leur poursuivant direct. Pour une première participation, ces résultats parlent d'eux mêmes et démontrent que nos petits Frenchies sont très performants!

 

Le départ de la spéciale d'aujourd'hui est donnée sur une plage bordant la mer noire.. Nicolas, consciencieux, a vérifié mais la mer noire est bel et bien bleue! (Merci Nicolas, tu ferais un excellent reporter!) Le soleil tape sérieusement mais les teams sont près à mettre des gaz.

Le RZR 800 S griffé du numéro 181 s'élance devant tous ses concurrents une fois encore! Aujourd'hui?? Un peu de roulage au vu du road book! Le parcours est difficile et la navigation semble ardue mais ils gèrent. La paire Nicolas - Kevin fonctionne toujours à merveille. Les passage difficile sont vraiment particulièrement compliqué "ils sont du style extrême de chez givré" pour ne reprendre que les termes de Nicolas. Kevin est obligé de faire le singe dans les dévers comme en side car... même si le poids n'est pas identique!

 

*

 

3km les séparent de l'arrivée et le moteur coupe sans possibilité de le rallumer. Les journées se poursuivent mais ne se ressemblent pas au Breslau, l'équipage est obligé d'abandonner pour cette spéciale.

 

Nous leur souhaitons tout le meilleur pour demain! La fin du Breslau se rapproche et nous ne pouvons rien leur souhaiter de mieux que de briller encore sur les quelques spéciales restantes.

 

JOUR 6:

 

La dernière manche s'est finie par un calvaire pour les membres du team SNACK. En ce jeudi, le moteur refuse toujours de démarrer. Les experts mécaniciens ne trouvent pas l'origine de la panne. Le n°181 ne prendra pas le départ de cette 6ème journée...

Comme si le sort s'acharnait, les 6h de pénalités d'hier soir pour ne pas avoir franchis la ligne d'arrivée vont s'accumuler avec le retard du jour. Malgré tout l'équipe espère que les pièces en provenance de Bulgarie vont arriver au plus vite pour pouvoir prendre le départ de demain.

Actuellement, en 4ième position, ils feront tout pour conforter leur place et surtout aller chercher un podium tant mérité!

 

Jour 7 :

 

Triste nouvelle pour le Team Snack qui est obligé de jeter l'éponge. En effet, les pièces et réparations apportait par un concessionnaire local n'ont pas eu raison de cette panne qui stop Nicolas Souffrant et toute son équipe après cinq jours de course en 4ième position au général et premier dans leur catégorie.
Nous avons eu un message de Nicolas qui nous annonçait : "Nous reviendrons l'année prochaine pour le podium, c'est certain!

Félicitation à toute cette équipe qui pour un premier Breslau c'est tout de suite placée aux avants postes. Nul doute qu'ils ont emmagasiné de l'expérience et enregistré les pièges de cette course pour revenir en force lors de l'édition 2013.

 

 

Laissez un commentaire:
Pseudo:
Email: (ne sera pas affiché)
Mot de passe:
Anti-robot: Combien font 3+3 ?
1 commentaire
baroudeurdu60 - 28 Septembre 2012
Bonjour à tous Pour avoir fait le breslau à 2 reprises et avoir terminé 7eme, je connais les difficultés de cette épreuve, les joies, les moments de tristesse et les moments d'espoir, je connais également le Team snack pour avoir fait avec surtout nicolas, l'enduro de vassiviere, l'enduro de l'iraty, ils ont la passion, j'ai suivi toutes leur préparations, je suis régulièrement leur avancé sur ce breslau 2012, un choc, beaucoup de tristesse quand j'ai appris la nouvelle hier soir, mais cette nuit j'ai pensé beaucoup à eux, je les connais et j'espère de tout coeur qu'ils repartiront ce matin, c'est le rallye du breslau avec comme ces habitudes des moments de galère, mais je penses beaucoup au team snack qui doivent attende la piéce avec impatience, moi je suis dans l'inquiétude et l'attente de leurs nouvelles et surtout de la nouvelle qui nous dira : PAS DE PROBLEME LE TEAM SNACK A PU REPARTIR !!!!!!!