Actu'Flash :
Quadactu, toute l'actualité du Quad à portée de clic ! / PDV 2014 - Le programme change /
slide1
slide1
slide1
slide1
slide1
photos

LE BILAN DE LA SAISON 2012 QUAD CROSS ELITE ET STOCK

Actualités - Publié le 18 Septembre 2012 par l'équipe QuadActu

 

 

Lorsque Benoit Sebert fût nommé promoteur du championnat Élite et Stock, en collaboration avec la FFM, nous sentions que le quad cross Français allait reprendre vie. Au terme d’un travail de négociation et de recherche, 8 épreuves sont au calendrier. Malheureusement, Castelnau de Levis annulera son engagement au cours de la saison et la finale se passera dans le nord de la France. Quoi de mieux, pour finir en beauté, d’organiser la finale à domicile ? Benoit Sebert et toute son équipe ont fais leur maximum pour que les pilotes, leur entourage, les médias et les spectateurs vivent à fond cette dernière journée. Et c'est une réussite. Avant de de rentrer dans les détails de chaque catégorie. Félicitons les clubs qui se sont investis pour accueillir nos épreuves et donnés du mal pour que les pilotes roulent et passe un week-end de course dans de bonnes conditions. Maintenant, c'est le bilan!

 

 

La catégorie Élite a tenu toute ses promesses : À la remise des prix officielle, Romain Couprie l’a très bien expliqué « Tout le monde pensait que Jérémie aller gagner le championnat avec une très grande avance de point mais ce fût serré et ceci à permis aux spectateurs de suivre un beau championnat » En effet, le retour de Jérémie après ses saisons aux USA, sa progression fulgurante et sa large victoire au quaduro du Touquet faisait croire à une victoire au championnat Élite sans difficultés. Mais, un pilote n’est pas septuple champion de France sans effort ni talent. Romain Couprie est ce que Rossi représente dans le Moto GP, c’est à dire un pilote accessible, toujours à l’écoute des jeunes pilotes et qui n’a plus rien à prouver de part ses victoires et sa qualité de pilotage. D’ailleurs, voilà l’atout de nos paddocks au niveau national et régional et dans les différentes disciplines, les pilotes sont accueillants et accessibles.
Adrian Mangieu était très attendu après sa prise de confiance sur son Can Am et son travail de fond avec Grégory Lassaigne mais un entrainement a changé la donne et l’oblige à un repos forcé en début de saison pendant une manche.
Matthieu Ternynck, champion de France des Sables en titre, rend fou ses partenaires de jeu lorsqu’il exprime son impatience de retrouver le bon sable croustillant de loon plage. Cependant, ceci lui permet de rester sur le podium final 2012 et nul doute qu’il vise le doublé dans sa spécialité.
Antoine Cheurlin, confirme son potentiel et sa régularité. Troisième jusqu'à l’épreuve de Bourguignon. Il chute lors d’un entrainement sur son terrain et ne peut se déplacer dans le Cantal. Il attendait avec impatience cette finale mais celle-ci ne c’est pas passée comme prévu.
Notons également que cinq pilotes sont restés dans un mouchoir de poche dont Antoine jusqu'à la finale. Yoann Ciclet, Yoann Gillouin, Julien Marin et Mickael Revoy n’ont rien lâché et à plusieurs reprises, nous ont offert des batailles à couteaux tirés jusqu’au drapeau à damier.  

 

 

 

 

Un nouveau championnat très prometteur : Yann Magnin, Pierre Platz, Thomas Remacle, Romain Nizey, Julien Morcrette, Freddy Croix, Alexis Robin, Renan Richard, Corentin Breton, Yoann Mariotte. Voici les 10 nouveaux pilotes à surveiller dans les années à venir sur la scène du quad cross Français. Bien évidemment, les cinq pilotes de tête ont été présentés maintes fois mais il fallait également regarder dans le peloton pour observer de beaux duels.
Ce fût l’occasion pour de jeune pilote, comme Étienne Sannier, de découvrir la compétition en 450cc après avoir fait ses classes dans la catégorie minimes-cadets.
Pour d’autre, de prouver l’aspect formateur des championnats régionaux. Yann Monfort, Nicolas Boucher, Freddy Croix ou encore Cyril Harin, venant du championnat Grand Ouest, championnat de Normandie et de champagne lorraine, ont réalisé de belles performances.
C’est exact, au début de la saison, le règlement et certaines décisions étaient incompris. Pourquoi nous n’avons pas le droit au maitre cylindre Béringer ni à l’amortisseur de direction ? Ne faut-il pas privilégier les organes de sécurité ? Toutes ces questions ont tout de suite fait l’objet de critiques sur ce nouveau championnat. Cependant mettre en place de nouvelles directives n’est pas évident, il faut du temps pour que l’info et les explications soient données.
Alors félicitation à la FFM pour cette initiative de créer cette catégorie mais également aux pilotes qui ont su écouter et s’adapter au nouveau règlement.

 

Les moments forts : Après 7 épreuves, 2634 Kms parcourus, 14 départ et 980 minutes de courses sans compter les essais libres et chonos, il existe des faits de course qu’on ne peut oublier alors voici notre sélection :

 

1 – St Mamet – Catégorie Élite : Jérémie Warnia perd son nerf bar droit, termine la manche en seconde position en maintenant sa jambe.

2 – Domaine de Foolz – Catégorie Élite : Antoine Cheurlin, en tête de la première manche, va résister aux attaques de Jérémie Warnia et Romain Couprie pendant plus de 6 tours.

3 – Blargies – Catégorie Stock : Deuxième au départ, Pierre Platz se fait enfermer dans une ornière dès le premier tour. Alors 19ième, c’est un contre la montre qui débute pour remonter en quatrième position.

4 – Épinal -  Catégorie Élite : Une séance de qualification à couper le souffle. Romain Couprie, Antoine Cheurlin et Yoann Gillouin, voici le trio à la conquête de la pôle. Au final, moins de 0,056 millième de seconde les séparaient.

5 – Blargies – Catégorie Élite : Nous sommes dans la première manche. Jérémie est dans les roues de Romain, il va chercher loin en haut du virage de la deuxième montée, coupe trop tôt son virage et c’est la chute avec une course poursuite pour rattraper sa machine. Il remontera en seconde position.

6 – La Neuville aux Joutes – Catégorie Stock : La première rencontre entre Yann Magnin et Pierre Platz. Il reste deux tours, les deux pilotes ne se lâchent pas. Nous entrons dans le dernier tour, Pierre remonte au niveau de Yann, tente une attaque à l’extérieur en bout de ligne droite et… c’est la sortie de piste ! Sans graviter puisqu’il conservera sa deuxième position.

7 – Rousson – Catégorie Féminine Stock : Malgré sa 14ième place sur la grille, Justine Lesselingue réalise un départ d’anthologie. Tenant tête à Thomas Remacle, elle sera troisième pendant plusieurs tours.

 

Vous allez surement nous dire, pourquoi les deux magnifiques manches d’Arras ne figurent pas dans cette sélection. Nous allons vous répondre tout simplement que celles-ci sont hors catégories ;)

 

Et pour vous, Quel à été le moment fort de cette saison Élite et Stock 2012 ?

Laissez un commentaire

 

Le bémol 2012 : Seul ombre au tableau, le championnat des constructeurs. Non pas que l’idée soit mauvaise, bien au contraire, mais c’est le manque de diversité des marques. 55% des pilotes représentent Yamaha, le vainqueur de ce championnat contre 5% pour Can Am, second au classement.
Nous espérons que les constructeurs vont s’investir pour rendre ce nouveau championnat plus attractif.
Suzuki remporte les 12h de Pont de Vaux ainsi que le championnat Quad Cross Stock avec Yann Magnin. Can Am de son côté monte sur la plus haute marche du podium de l’Élite avec Jérémie Warnia. Depuis sept ans, Yamaha domine les débats mais cette année, il y a du changement. Bien évidemment, le pilote joue un grand rôle mais c’est un ensemble. En 2013, allons nous avoir une vrai confrontation Yamaha – Can Am – Suzuki – Ligier – Wtec – Ktm ? La réponse en mars 2013.

 

Vidéo rétrospective de la saison Élite et Stock 2012

 


 

Pour certains, il reste encore des manches du championnat de France d'Endurance et pour les autres finit la terre, place au championnat de France Dragon's des sables. En effet, les pneus cross vont être rangés au placard et remplacés par les pneus spécifiques au sable, les colonnes et pontets de guidons vont augmenter en taille puis tout le monde se donnera rendez vous à Berck pour la première épreuve.

 

Soyez le premier: Laissez un commentaire:
Pseudo:
Email: (ne sera pas affiché)
Mot de passe:
Anti-robot: Combien font 3+3 ?