Actu'Flash :
Quadactu, toute l'actualité du Quad à portée de clic ! / PDV 2014 - Le programme change /
slide1
slide1
slide1
slide1
slide1
photos

PONT DE VAUX - LES MANCHES

Actualités - Publié le 25 Août 2012 par l'équipe QuadActu

PREMIERE MANCHE MAXXIS 12H DE PDV

 

A peine revenu de la salle de presse, l’ensemble des photographes et reporters du circuit se sont dirigés vers la ligne de départ. En effet, les hymnes nationaux ont démarré à 14h30.  Dans le même temps, les 107 équipages des 12h de PDV se mettaient en place sur la grille. Le dernier hymne est bien connu puisqu’il s’agit de la marseillaise, chantée par une poignée de supporters et de pilotes près à en découdre !

 

30 min plus tard, les pilotes se placent face à leur machine, le tension est plus que palpable. Le drapeau français est abaissée, ça y est le départ est donné.  

 

 

Tout  le monde le sait, les départs sont une spécialité. Romain Couprie a certainement déchiffré le manuel d’emploi pour permettre de sortir en tête des différentes courses où il est présent. Il sera directement suivi par un autre français, sur un Can Am.. Non pas Jérémie mais Adrian Mangieu. Il sera suivi par le nordiste Florian Mangeot qui a réussi a s'extirper correctement du tumulte! Il devance d'ailleurs Antoine Cheurlin, Romain Nizey et Benoit Beroiudiaux et l'équipage Rocketman n°3. Jérémie a eu un souci au départ et s'est élancé en 20ième position. Pas de crainte à la première chicane, il était déjà en septième position.

 

 

Notons également le superbe départ de Julien Marin. Malheureusement, il sera victime d’une touchette avec un autre quad qui l’éjectera. Reflex ou instinct de survie, il se glisse sous son quad pour se protéger de la horde de pilotes qui sont juste derrière. Plus de peur que de mal (une hanche douloureuse tout de même), il repartira dans le dernier wagon.

 

Après le premier quart d’heure, le pilote Motoworks s’installe en tête ! Le pilote Yamaha/Audemar ne résiste pas et décide de garder Jérémie en ligne de mire. Le Can Am soulève la poussière et presque le sol Clin d'œil il est ultra rapide et Romain perd petit à petit du terrain.

Derrière ça bataille sec ! Antoine et Adrian nous offrent le plus beau spectacle de cette première manche en étant au coude à coude (littéralement et physiquement !) pendant près d’une heure !  Antoine prendra les devants au bout d’une heure de course mais Adrian, décidé à protéger sa place la reprendra au pilote drag’on.

 

Au bout d’1h30, rien n’a changé pour le quatuor de tête. On retrouve ensuite l’équipage N°5 Comas Motos qui défend plus qu’honorablement sa place !  L’équipage PV Racing fait toujours partie du top 10 de cette manche à ce moment précis.

 

 

Finalement,la pluie viendra se mêler à la fête. Ceci va contrarier les plans de chaque équipe puisque les équipages vont devoir ralentir, consommer plus d'essence puisque les machines patinent et rentrer plus souvent pour nettoyer les radiateurs. La boue est extrêmement collante et il est difficile de retirer la boue, le lavage haute pression est de mise pour cette fin de manche. 

 

A 10 minutes de la fin de manche, la direction de course sort le drapeau rouge. Les conditions sont dantesques et le choix des pneus est crucial. Les pilotes 4*4 s'en sorte bien plus facilement de part une traction facilitée et une hauteur plus importantes permettant de sortir des ornières de plus en plus profondes.

 

C'est finalement l'équipage de Thomas Remacle qui gagne devant Yoann Ciclet. Une course superbe, pleine de régularité et sans encombre pour le team TR Racing qui leur permet de prendre de précieuses secondes d'avance.

Notons la belle 30ieme place de Shirley Poglio et de ses "camarades de jeux" canadiens. Le premier équipage féminin est celui de Justine Lesselingue (pour changer!) elle se trouve en 43ième position

Les pilotes sont heureux de descendre de leur machine, nettoyent consciencieusement leur pièce et surtout les éclairages primordiaux pour la manche de nuit.

 

 

 Classement Première Manche

 

 DEUXIEME MANCHE MAXXIS 12H DE PDV

 

Petite modification orchestrée par l’organisation pour cette deuxième manche. Elle était initialement prévue à 20h pétantes ! Avec la volonté d’aider les pilotes et les machines à respirer un peu, la direction de course a décalé le départ à 20h30. Au vu des radiateurs et des postes de commandes au retour de la première manche, cette nouvelle a été plus qu’appréciée par nos amis pilotes.

 

Avec une boue aussi collante et dense, le poids de la machine augmente considérablement. Les pilotes redémarrent cette deuxième manche quelque peu « entamés ».Sur la grille de départ, les responsables acceptent que les équipages déposent de la paille, du foin, des copeaux de bois afin de gagner en motricité ! Le sol est une vraie patinoire, et le départ risque d’être mouvementé.

 

Le panneau de 5 secondes est présenté au pilote et c’est reparti. D’ordinaire à cette heure là, la nuit n’est pas tout à fait tombée. Seulement les nuages menaçant qui planent au dessus de Pont De Vaux oblige la majorité à allumer leur feux dès le départ.

 

Antoine Cheurlin sera l’auteur du Holeshot de cette deuxième manche. Il est directement suivi par Jérémie qui montre très rapidement son envie de prendre la tête du convoi ! Ce sera chose faite avant la chicane de la direction de course ! Il prend très vite de l’avance. Il semblerait que les problèmes de motricité rencontrés cet après midi soient oublié. Derrière les deux Yamaha YFZR de Romain Couprie et Thomas Remacle se suivent de près.

 

5heures, cette manche est vraiment longue et les machines subissent d’énormes contraintes ! Les casses seront nombreuses. Justine Lesselingue sera victime d’une casse moteur. Soirée noire d’ailleurs pour le team JPS, puisque Jérôme a été victime d’un accrochage avec un des imposants 4*4 de la course, et le n°106 de Geneviève Sarazin sera également d’une panne. Une journée sans pour le team alors que l’on connaît la qualité et du soin apportés à la préparation de leurs machines.

 

Nous noterons la très belle course du team Belge n°91, composé des frères Peschon et Jonathan Leroy qui place leur machine en 10ieme position. Constant sur le deux manches le team PV racing finiront 8ieme de cette manche, mais un ravitaillement de dernière minute leur permettra sans aucun doute de performer demain.

 

Deuxième équipage belge ayant réussi à déjouer les soucis, le team Thiry Location. Les vainqueurs de BASTOGNE sont décidément très doués dans la boue… En même temps, ils ont la chance d’être belge ! (Aller on rigole, on pourrait rajouter les français nordistes J )

 

Laurent Boissy confirme sa belle saison en Elite et figure en 5ième position. En remontant d’une place, on retrouve le team drag’on  puis finalement Romain Couprie et ses acolytes.  Florian Mangeot, Julien Hartout et Etienne Legendre sont en excellente forme. Les gars du nord ( à lire avec l’accent !), ont mis le feu à la piste et finissent en deuxième position. En première position , nous retrouvons donc l’équipage N°5 en très grande forme… Leur objectif est maintenant clairement fixé : La preuve en est !

 

Classement Deuxième Manche



Classement Cumulé

 

KENNY QUAD CONTEST:

 

En ce dimanche matin, le soleil est présent, la piste a séché mais la boue est toujours omniprésente dans la voie des stands et sur le bord de piste.

 

Le speeker demande aux pilotes qui participent au Contest de s'élancer pour la séance de Warm Up: nécessaire puisque la piste a évolué grandement entre les essais qualificatifs de samedi matin et aujourd'hui.

 

 

 

Le départ est donné plus tard que prévu mais ce passera sans encombre. Alexis Monin est le premier à s'élancer sur la piste. Francky Bleuart partira juste après lui mais sa pôle position lui permet de garder le leadership.

 

 

 

A la première chicane, les premiers pilotes passent sans encombre sauf pour le numéro 76qui sera victime d'une chute sans gravité. Axel Dutrie est dans le quatuor de tête. Les premiers tours sont extrêmement rapide et les 10 premiers ne tardent pas à revenir sur les retardataires.  Du beau spectacle en prévision.Le numéro 21 d'Antoine Duchemin tient le rythme imposé par la tête de course, il terminera d'ailleurs 10ième de ce contest.

Les nordistes sont à l'honneur. Est ce le temps qui les favorise, après Florian Mangeot, Julien Hartout et Etienne Legendre hier, Loick Bedu et Sylvain Gorillot finissent 12ieme. Lyorick Léger et Florent Née avec leur Can Am griffé du n°26, sont également dans le top 15 et n'en sortiront pas. Une belle gestion de course, un changement de pilote qui se passe sans problème et voilà une 14ième place au général.

 

 

Malchanceux, Axel Dutrie et le jeune Espoir belge Davino Bruneel ne passeront pas la ligne d'arrivée tout comme les frères De Vries.

Finalement ce sera la victoire d'Arnaud Andujar et Alexandre Levet n°76 devant la paire Monin/ Allier et Martin / Marquet.

 

Classement Général Quad Contest

 

TROISIEME MANCHE MAXXIS 12H DE PDV

 

La mise en pré grille débute à 12h15, lorsque tous les pilotes s’avancent vers le parc fermé pour récupérer leur bien,  c’est la stupeur. La direction de course refuse à Jérémie l’accès à la piste et ne peut donc pas prendre le départ à cause d’un coupe-circuit défectueux. Il doit attendre que le départ soit lancé pour rentrer dans les stands et pouvoir effectuer les réparations qui s’imposent. Voilà le premier fait marquant de cette troisième et dernière manche.

 

Les manches se suivent et ne se ressemblent pas. Le soleil et la chaleur font leur apparition de manière plus marquée que ce matin sur le circuit. Les ornières des motos refont surface malgré le travail de la piste par l’organisation et le terrain promet d’être extrêmement physique.

 

Les 12h de Pont De Vaux se méritent et l’ensemble des éléments (piste, temps, machines) promettent de compliquer considérablement les choses.  Cette dernière manche sera d’ailleurs placée sous le signe de la casse. L’équipage Yamaha/Audemar ne sera pas épargné.  Malgré un départ canon, derrière Antoine Cheurlin et Florent Ramel, Romain Couprie et ses coéquipiers seront contraints à l’abandon. 

 

Dans la ligne droite des stands, le numéro 26 d’adrian Mangieu, Bobby Desjardins et Richard Pelchat perd l’avant. La fixation du train inférieur droit lâche et propulse le pilote canadien dans les airs, heureusement, il se relèvera rapidement puisque derrière ça arrive très fort !

 

Voilà donc deux équipages de tops pilotes qui se retrouvent obligés d’abandonner. La déception se verra également dans le team PV Racing, après un premier de folie le support d’ancrage de la suspension arrière lâche. Etonnant de régularité l’équipage ne pourra pas passer la ligne d’arrivée. Il en est de même pour l’équipage n°2 qui cassera dans la ligne droite des stands à 15 min de la fin. Une déception énorme pour Nicolas et toute l’équipe croisée après la course.  Gros coup de malchance aussi pour l’équipage n°13, Motorbike France qui ne pourront pas finir cette manche : une course à oublier pour le trio Marin, Puydauby et Cazalas.

 

 

Nous avons fini de parler des déceptions, maintenant place aux records. Jérémie Warnia, est partie avec deux tours de retard sur Romain Couprie. A cause de son coupe circuit mais lorsque le commissaire à la sortie des stands lui accorde l’accès à la piste, c’est devant Romain qu’il se place.  Romain finira par passer un jérémie réellement déçu. Mais c’est sans compter sur la hargne du pilote Can Am qui va produire un effort énorme : Remonter un par un les concurrent et finir la manche en tête.. Oui, oui vous avez bien lu ! Une manche extraordinaire, où les freins n’ont pas travaillé énormément tellement le champion européen de cross mettait du gros gaz.

 

Coup de chapeau également au team Thiry location qui terminera la manche sans suspension arrière et avec une boucle arrière cassée, rafistolée avec du stock Américain : Bravo les gars ! De plus cet effort leur apportera une magnifique 5ième place alors que ce n’est que leur première participation.

 

Le team de Thomas Remacle, Yoann Gillouin et  John Michell partit en 4ième position produira son effort durant cette manche de 4 heures. Ils finiront cette manche en troisième position. Leur constance mérite d’être récompense. Celle ci se trouve sur la deuxième marche du podium. Pour Thomas, très ému en fin de manche, qui participe cette année à son 11 ième PDV, c’est «  le plus beau jour de sa vie ».

 

 

Que dire des vainqueurs de cette 26ième édition.. Yoann Ciclet, Yann Magnin et Florent Ramel placeront leur suz’ sur la plus haute marche du podium grâce à une très belle seconde place en dernière manche.  « Cette victoire c’est le fruit de 3 semaines de travail et d’une cohésion rare dans des équipes, malgré des petits coups de gueule (rires !), la stratégie a également été travaillée, nous sommes vraiment très heureux. »

 

 

Maintenant place à une équipe qui a marqué de très gros points pendant ces deux jours. L’équipage Bailly Loisirs,  de Florian Mangeot, Julien Hartout et Etienne Legendre monte sur la troisième marche du podium. Une 3ième place en troisième manche, avec un relai énorme de la part de Florian qui a réussi l’exploit de finir alors que son écrou de roue était presque défait. Un risque très important mais le résultat en vaut la chandelle !  

 

 

 

 

 

 

 

Petit retour sur l’ équipage QuadActu qui finit 23ième de cette édition. Des résultats constants, une cohésion sans faille et aucun problème mécanique. Seul problème la taille du réservoir ! ;) Promis l’année prochaine, on resigne pour vous faire vivre une nouvelle fois l’événement  de l’intérieur !

 

 

Classement troisième manche

 

Classement cumulé trois manches

 

Le mot de la fin pour l'organisation qui a su malgré un temps très changeant organiser une course sublime offrant un spectacle à couper le souffle comme chaque année.De la vitesse, de l'émotion, du stress et surtout beaucoup de plaisir. C'est ça Pont De Vaux...

 

Laissez un commentaire:
Pseudo:
Email: (ne sera pas affiché)
Mot de passe:
Anti-robot: Combien font 3+3 ?
1 commentaire
Nanou - 27 Août 2012
Contest; Petite déception chez nous nos jeunes Flo NEE et Lyorick LEGER... 30ans et 6mois à eux deux. En effet il y a eu changement du règlement avant la remise des prix pour le Contest... le prix jeunes pilotes prévu pour les moins de 16ans a été relevé à 18ans. Ce qui fait qu'ils sont seulement deuxième (14eme place au Contest les premiers ont 18 et 17ans). Même si sur le fond cela reste une belle performance pour eux d'autant que c'était pour eux leur première épreuve à ce niveau. Cela reste amer pour nos jeunes qui s?étaient donné l'objectif de ce podium. Les Kids d'Espoirsquad ont été déçus. Le Directeur de course a manqué à son devoir d'information, bien évidemment des avenants aux règlements peuvent être pris en course entre autre dans l'intérêt de la sécurité mais là cette décision sans information pour quel objectif ? Mystère. S'il y avait eu information lors briefing cela n'impliquerait aucuns commentaires de ce type. Vu également 4 quads des 12h rétorqués pour le bruit d'échappement ... limite très limite et qui au 3eme ou 4ème passage à la commission sont acceptés alors que pour d'autre le pinaillage a été sur la conformité de ci de ça, très pointilleux (ce qui est normal). Mais attention les pilotes et les teams attendent la même équité de traitement pour TOUT et pour TOUS. Par respect pour tout ceux qui organisent y compris pour les bénévoles de la FFM, en particulier pour tous les commissaires de piste qui bravent la météo tout le week end et le staff qui in fine fait un travail colossal pour notre plaisir Nanou