Actu'Flash :
Quadactu, toute l'actualité du Quad à portée de clic ! / PDV 2014 - Le programme change /
slide1
slide1
slide1
slide1
slide1
photos

OLIVIER VAN BOGAERT - CHAMPION DE FRANCE SUPERQUADEUR 2012

Actualités - Publié le 07 Août 2012 par l'équipe QuadActu

Comme vous avez pu le voir sur le résumé de l'Alpe d'Huez, Olivier Van Bogaert est le nouveau champion de France Superquadeur. L’équipe QuadActu est parti à sa rencontre afin de revenir sur cette saison qui l’amena jusqu'à son titre.

 

 

Q.A :  Depuis quelle année pratiques tu le superquadeur? et le championnat de France?

 

O.VB : Je pratique le superquadeur depuis 2008 en Belgique. En 2009 j'étais Vice-Champion de superquadeur en Belgique. Depuis 2010, je fais du superquadeur en Suisse et en France. Cette année j'ai raté quelques courses en Suisse à causes de mes examens.

 

 

Q.A :  Y-a-t-il des circuits et un championnat en Belgique?

 

O.VB : En Belgique, il n'y a pas de circuit pour faire du superquadeur. Jusqu'en 2009, on avait un championnat de supermotard avec des course en parallèle de superquadeurs mais maintenant, plus rien n’est organisé. C'est dommage car quand on voit le Superbiker à Mettet (Belgique) qui est le plus grand rassemblement de superquadeur, c’est un vrai show!




Q.A : quel est ton programme d'entrainement ?

 

O.VB : Depuis deux mois, j'ai mon diplome d'Ingenieur Industriel en électromécanique - Automotive Engineering. J'ai eu une année très compliqué avec un programme scolaire très chargé et un master thése en formule étudiant. Donc je peux dire que cette année, j'ai  pas fait mes entrainements habituels comme faire du vélo, du fitness,... Ma préparation de cette année se résumait à quelques entraînement de superquadeur en Villars-sous-écot au début de l'année.




Q.A :  Présente nous ton team qui te suit chaque week-end.

 

O.VB : Mon père et ma mère m'accompagnent chaque week-end avec Peter De Pauw et sa femme Yvette qui sont toujours avec nous pour conduire le mobilhome . Je reçois beaucoup de soutien d’eux. Parfois, il y a quelques membres de la famille qui m'accompagnent aussi.



Q.A :  Tu remportes le titre 2012 après une saison que tu as su gérer du début à la fin, quel est ton secret?

 

O.VB : L'année passé ma préparation physique était plus intense et je me sentais très bien pour cette saison. Un crash à Clastres et beaucoup de problèmes électronique. J’ai jété l’éponge pour 2011. En 2012, la préparation était pas géniale mais je me sentais bien sur le quad depuis le début de la saison.  Une machine fiable. Mais bon Il faut avoir un peu de chance quand même. Je me suis donné à 100% sur chaque course et me suis battu pour chaque point.



Q.A :  Quand as tu senti que tu pouvais aller chercher le titre?

 

O.VB : Avant la course à Loheac, j'avais 26 points d’avance sur Pierrick Schweda. Là j'ai cassé mon poignet au warm-up le dimanche matin. J'ai serré les dents et roulé les 3 manches mais perdu beaucoup de points. Avant celle de l’Alpe d'Huez il me restait seulement 2 points d'avance donc je n’ai pas pensé au titre jusqu'à la dernière manche mais il est certain que j'en ai toujours rêve!

 



Q.A :  Dernier épreuve à Alpe d'Huez où tu remportes le championnat, racontes nous ce week-end.

 

O.VB : Je suis parti à Alpe d'Huez avec beaucoup d’incertitude . Avec mon poignet cassé, il y a 6 semaines à Loheac. Je suis resté  4 semaines avec le poignet dans le plâtre et seulement 2 points d'avance, je ne pensais pas atteindre le titre 2012. Depuis le premier entraînement je me sentais bien sur le circuit avec la machine. Le poignet était pas super mais je retrouvais mes sensations .Samedi soir, j'ai fait deux super tours chrono qui me permettent de faire la pole. Le dimanche matin, gros orages. Pas de Warm-Up suite à cela donc nous nous installons sur la grille de depart et une piste très humide. La première manche était stressante avec Pierrick qui m'attaquait à chaque tours. J'ai pu garder la première place pour la première manche. La deuxième manche, il y avait moins d’attaque de Pierrick mais il était toujours présent. Après la deuxième manche, j'avait 8 points d’avance.Cce qui veut dire que la 4ième place suffisait pour le titre. La troisième manche, j'ai roulé sans prendre de risques et je me finis premier pour la troisième fois. Un sans faute pour la finale. C’était super et je n'ai jamais rêvé de ça. Le dernier tour était très spéciale pour moi.

 



Q.A :  Quel est le circuit que tu as le plus aimé cette année et celui que tu as détesté? et pourquoi?

 

O.VB : J'aime bien le circuit de villars-Sous-écot. C'est un circuit pas évident et c’est très difficile d’enchainer des tours rapides mais ça donne beaucoup de  satisfaction quand tu y arrives.

Le circuit de Alpe d'Huez restera grave dans ma mémoire. C'est une très belle course dans un environnement impressionnant. Le circuit que j'ai détesté le plus cette année sera Lohéac. Pas parce-que le circuit n’est pas beau, mais parce que je me sentais pas bien. Après 4 semaines d’examens et la soutenance de mon master-thèse  le vendredi-matin. Puis je casse mon poignet, ce sera la course à oublier pour cette année.




Q.A :  As tu des idées de modifications pour attirer plus de quadeurs vers votre discipline, un peu mise de côté dans le monde du quad?

 

O.VB : Je pense qu'on cherche encore de jeune pilotes. Cette année nous avons prouvé que des jeunes pilote se donnent toujours 100%. Cette année avec Pierrick et Kevin Schweda, Matthieu Blanc, Christophe Cuche, Jeremy Caimi, Stéphane Morin... c’était génial avec beaucoup de spectacle et des podiums différents à chaque épreuve. Je pense que c'est ça que le public recherche et veut aller voir. Ce qui manque encore pour le superquadeurs c'est un championnat d'Europe. Le monde du quad et du superquadeur doit devenir un peu plus grand pour être plus reconnu et avec plus de sponsors.

 

 

 

Soyez le premier: Laissez un commentaire:
Pseudo:
Email: (ne sera pas affiché)
Mot de passe:
Anti-robot: Combien font 3+3 ?